Archives du mot-clé procrastination

Manuscript revision checkpoint n°2

Deuxième semaine de révision de mon manuscrit… et je dois admettre que j’ai un peu procrastiné.

Je sais, je sais la procrastination, c’est le diable, mais, eh, regardez ça :

20151224_205509_resized

N’est-ce pas la plus déliceuse raison de procrastiner pendant la période de Noël ?

Cette bûche m’a pris des heures. Elle est faite à base d’une crème au citron avec un insert à l’orange, le tout posé sur un biscuit breton avec des petits pics meringués.

Je suis assez contente du résultat, notamment de l’intérieur de la bûche :

 

buche de noel
buche de noel« 

 

Ok, je peux vous entendre penser. Assez avec les sucreries, parlons de ton manuscrit.

Les résultats de la semaine.

Ok, Ok. Allons-y. Je n’ai lu que 25 pages sur les 30 initialement prévues. C’est 4 scènes en entier, dont 2 que je pense diviser en plusieurs autres scènes. J’en étais déjà consciente lorsque j’écrivais mais je ne voulais pas interrompre le flot des mots.

Jusque là, la méthode que j’utilise fonctionne assez bien. Ma grille d’analyse pour la prise de notes me permet d’identifier assez rapidement tout ce qui peut être améliorer ou complété.

Pile dans le mille

Cette grille m’a aussi permis de soulever un problème de taille : celui du setting dans une des scènes. L’action qui se déroule est cruciale pour l’histoire mais il me semble que le lieu dans lequel elle se déroule est ennuyeux. Il me semble que la scène, dans sa totalité, gagnerait à être déplacée dans un endroit inhabituel. Demain, donc, je ferai des recherches afin de trouver un idée un peu dingue qui devrait plaire aux lecteurs (j’espère).

Cette année,je suis assez confiante dans le fait que la phase de relecture va se terminer avec une base solide sur laquelle basé »e la réécriture.  Je ne me sens pas désespérée, je ne suis pas non plus en train de me maudire d’avoir écrit un premier jet désastreux, j’ai le sentiment que cette relecture va me permettre d’ajouter plusieurs niveaux de lecture au texte et j’avoue que j’en suis plutôt contente.

Les trivialités

En termes de logistique, je suis assez contente des stylos que j’ai choisis pour ce travail. ils écrivent de manière très fluide et me font oublier que j’écris à la main.

L’expérience du classeur est aussi convaincante jusque-là. Cela offre de multiples possibilités et j’aime beaucoup  pouvoir tourner les pages avec beaucoup de facilité. Les intercalaires sont également d’une grande aide, alliées à un clip magnétique.

Et pour vous , qu’en est-il ? Comment avez-vous passé ces derniers jours ? Vous êtes entrés en phase de révision de votre texte ? Comment cela se passe-t-il ?

 

Comme d’habitude, la section des commentaires est toute à vous, n’hésitez pas les amis.

Manuscript revision checkpoint n°2

Second week of revising my manuscript. I must admit I did procrastinate a little.

I know, I know, procrastination is the devil but, hey,  look at that :

20151224_205509_resizedIsn’t it the most delicious  reason to procrastinate during Christmas time ? I did taka me hours.

It’s an orange and lemon christmas log with a biscuit breton and meringue pikes.

I am quite pleased with the result, especially with the inside of the log :

buche de noel
buche de noel« 

 

Guys, I can hear you think enough with the sugar, let’s talk about this manuscript of yours.

This week’s results

Ok, ok. Her we go I did only read 25 pages (I had planned 30) and 4 scenes. I intend to divise two of them into multiple scenes. It did not come as a surprise. I knew it when I wrote but I did not want to interrupt the word flow.

So far, the method I have chosen works pretty well. My  analysing grid for note taking allows me to spot pretty quickly what can be improved or completed.

Right on spot

It did raise an issue about the setting in a scene. The action is crucial but the setting is boring I think. The whole scene would be way more interesting in a more unusual place. So, tomorrow, I’ll be back on research mode in order to come up with a crazy idea readers will enjoy.

This year, I do feel confident the revision of the manuscript will end with a solid basis to rewrite it. I do not feel lost nor desperate, I do not hate myself for coming up with a disastrous draft, I feel like this reading will add many layers  to the text and I’m pretty happy about it.

Trivialities

On the practical aspect of the experience, I do enjoy the pens I have chosen for this work. They run smoothly on paper and help me forget I’m handwriting.

The binder experience is quite convincing so far. It’s very versatile and I love how it’s easy to flip the pages back and forth. The dividers are also pretty helpful combined with a magnetic clip.

 

What about you my dear readers, how did ou spend these last days ? Any manuscript revision ahead, maybe it’s already started ? How is it going ?

As usual, the comments’ section is all yours.  Fire away my friends.

La préparation du NaNo est vraiment trop difficile

 Mlle Louise  a écrit un post à propos de sa préparation du NaNoWriMo et c’est vraiment très drôle.
J’ai également écrit ce texte en réponse au prompt du Daily Post Daily Ritual.

Septembre, un jour de semaine, 22h00.

On est vraiment au mois de septembre ? Argh. Le temps passe trop vite. il faut que j’insère la préparation du NaNo dans mon emploi du temps. C’est de la plus haute importance.

Mon flot de pensée est rudement interrompue par l’étiquette de mon pantalon qui me démange. C’est typique, cette distraction insidieuse pendant ma session d’écriture. L’étiquette est là,  calme, et dès que j’arrive à me concentrer, bam, ça gratte.

J’ai vraiment de besoin d’une paire de pantalons de pyjama confortables. Et jolis aussi. Je ne peux pas être moche pour un rendezvous avec mon clavier.

Je clique sur Chrome et avant que je ne m’en rende compte, cinq onglets son ouverts, tous sur un marchand en ligne différent/ la décision est vraiment difficile.

Est-ce que je veux un pyjama imprimé avec des petites étoiles ou est-ce que je veux des petits bateaux ?

Je n’arrive pas à me décider. Et, de toute façon c’est l’heure de développer le plan et l’intrique de mon roman. Ma main s’apprête à attraper ma magic mouse lorsqu’une petite brise souffle sur mes pieds nus.

Des chaussettes ! Je ne serai pas capable de passer tout le mois de novembre sans une paire de paires acceptables de chaussettes. Cinq onglets de plus dans mon navigateur. Je coupe mon écran en deux pour comparer mes options de chaussettes. Pantalons à carreaux roses et chaussette bleu clair des mers iront très bien ensemble. Je me sens comme une poule de luxe, assise en face de mon clavier. Heureuse aussi d’avoir résolu le problème. Ecrire engoncée dans ses habits n’est pas une option.

Je jette un coup d’oeil à l’horloge dans le coin supérieur gauche de mon écran.

 

23.00

Mince, la préparation du NaNo est vraiment trop difficile et je n’ai même pas ouvert un document Word.

Concentre-toi.

Concentre-toi sur la préparation du NaNo. J’ai besoin que mon NaNo équipement soit au top. C’est mon rituel du mois de novembre. Je mets mon pyjama, mes chaussettes chaudes, je prépare une tasse de thé et m’assois finalement à mon bureau.

Sur mon bureau, est-ce que tout est prêt ?

Siège confortable ? Ok.

Clavier adapté aux poignets de utilisateurs ? Ok.

Lampe de bureau . Bloc notes ? Stylo à encre en gel bleue ? Ok, Ok et Ok.

23.30

Word est finalement ouvert sur mon ordinateur. Je ferme les yeux, prends une inspiration et sens les mots couler dans mon esprit et….

Maman, j’veux plus au lit.

 

Alors, je prends mon enfant dans les bras, la remet dans son lit et je ne peux résister à l’appel du mien lorsque je passe devant ma chambre.

Comment je sors d’un burn out créatif ou de la procrastination

Le 28 avril 2014, Grant Snider tweetait la question suivante : La procrastination tue-t-elle la créativité ou est-elle un élément essentiel de la créativité. Lorsque je l’ai lu, cela m’a rappelé un livre de James Young que j’ai lu l’an dernier.

Sketchnotes-technique-for-producing-ideasSon livre, A technique for producing ideas propose une méthode en 5 étapes pour produire de nouvelles idées. Il explique aussi le cycle créatif. Selon l’auteur, les personnes créatives passent par un cycle à deux phases : réception et production. L’intensité de la première phase est proportionnelle à l’intensité de la seconde. Si la première est superficielle, la seconde sera médiocre.

Pendant la phase de réception : deux phénomènes peuvent se produire : le blocage créatif et la procrastination. Le blocage est le résultat d’un burn out ( la personne a trop produit en peu de temps, elle a brûlé la chandelle par les deux bouts), la procrastination serait une défense contre des objectifs mal définis et des attentes irréalistes.

J’ai déjà vécu les deux phénomènes et je suis arrivée à m’en sortir avec de petites astuces afin de m’assurer d’en tirer parti.

Le burn out créatif

SplitShire-1233

Dans le cadre d’un burn out créatif, j’aime jongler entre les projets ou passer carrément à une autre activité. Mes préférées ? La photographie et la cuisine. Lorsque je mets mon esprit et mon corps en mouvement, les idées renaissent lentement dans mon esprit. J’essaie de ne pas me jeter dessus tout de suite et de les laisser mûrir afin de trouver le bon angle pour les traiter.

La Procrastination

procrastinationJ’essaie tout simplement d’en tirer avantage.

D’une manière pragmatique : je nettoie, je range, je trie, je m’occupe de tout ce qui en a besoin dans la maison. L’esprit suivant souvent le corps, faire le tri dans mes affaires m’aide aussi à faire le tri dans mes pensées.

D’une manière intellectuelle : J’essaie de travailler sur un autre projet, d’apprendre quelque chose de nouveau, de regarder un film, ou de résoudre un problème.

La clé pour être capable d’avancer est de définir des objectifs atteignables et spécifiques. Et d’être souple avec soi-même sous peine de nager dans la culpabilité. Et oui, aussi, il faut savoir aussi placer ses attentes au bon niveau. Trop hautes, elles vous paralysent, trop basses, elles ne vous motivent plus pour avancer.

La procrastination ne tue pas la créativité, c’est le perfectionnisme et la peur du jugement.

This post is an anwser to writing 101 day 5 assignment.

NaNo prep is really too hard

Yesterday, Mlle Louise posted wrote a post about how she prepares for NaNoWriMo. It was really funny.
I wrote an answer for today’s prompt on the Daily Post : Daily Ritual.

September.Week day. 10pm.

Is it already September? Argh times does fly by. I need to insert NaNo prep time in my schedule. Utmost importance.

My trail of thought is very rudely interrupted by my pants label scratch. This is the typical insidious disturbance during my writing session. It’s there, quiet and insidious and when I’m finally focused, bam, it scratches.

I definitely need a pair of comfy pyjama pants. Soft, maybe a cotton fabric. And cute too, I can’t look bad for my date with my keyboard.

I click on Chrome and before I realize it, five tabs are open, all on a different online store. The decision’s really tough.

Do I want a little stars print on my pyjamas or do I want tiny boats?

I cannot decide, now time to go back to plotting and outlining. My hand reaches my magic mouse, a small breeze blows on my bare feet.

Socks ! I won’t be able to make it through november without a couple of proper pairs of socks.
Five more tabs pop in my browser. I split my screen and compare pyjamas and socks option. Pink checker board pants and light sea blue socks will be wonderful. I’ll feel like a million bucks sitting at my desk. Happy, I fixed the apparel problem. Writing while being constricted in clothes is not an option. I snap a look at the clock in the upper corner of my computer screen.

11pm.

Damn, NaNo prep’s so hard and time consuming I haven’t even opened a word file yet.

Focus.

Focus on NaNo prep. I need my NaNo gear to be perfect. That’s my ritual. Every night during November. I put my pyjamas, my warm socks, prepare a cup of tea and finally sit at my desk.

On my desk, is everything ready ?

Comfortable chair ? Check.

Handwrist friendly keyboard ? Check

Desk lamp ? Notepad, blue gel ink Pilot pen ? Check, check and check

11.30pm

Word is finally open on my computer, I close my eyes, breathe in, feel the words pouring in my mind and….

Mommy, me don’t wanna bed no more

And I take my kid in my arms, put her back in bed and cannot resist my own bed calling as I walk past my bedroom.

How I beat creative burn out and procrastination

On April 28th 2014,  Grant Snider wondered in a tweet if procrastination kills creativity or is essential to it and it rang a bell in my head when I read it this morning.

Sketchnotes-technique-for-producing-ideasLast year, I read A Technique for Producing Ideas by James Young . The book offers a 5 step technique to produce new ideas, but he also explains the creative cycle.
According to its author, creative people go through a cycle of two phases : receiving and producing. The intensity of the first is proportional to the intensity of the second.
And if the first one is shallow, the second one is mediocre.

During receiving phase, two sorts of things can happen : Creativity block and procrastination.
Creativity block is a result of a creative burn out, whereas procrastination is a defense against ill defined goals and misplaced expectations.

I have experienced both and came out with tricks to make sure they both are going to be fruitful.

Creative burn out

SplitShire-1233For a creative burn out, I like to switch to another project or another task. My favorites ? Photograhy and cooking. As I get my body and mind in motion to create something new, ideas slowly flow back in my head. I welcome them as they come and tries not to jump on them in order to find the right angle.

Procrastination

procrastinationI try to turn it to my advantage.

On a basic level : I clean, tidy and sort what needs to be taken care of in my house. The mind often follows the body. Sorting my belongings allows me to sort my thoughts.

On an intellectual level : I try to work on another project, learn something new, watch a movie, solve a problem.

The key to be able to move forward is to set achievable and specific goals. And be easy on yourself or you’ll end up wrapped in guilt. And yes, your really need to check your expectations.

Procratination does not kill creativity. Perfectionism and fear of judgement do.

This post is an anwser to writing 101 day 5 assignment.

Writer of tomorrow (July 25th)

Peonies were her favorite flowers. She always wanted some near her desk, they helped her imagination. On difficult days, she scrutinized them, tried to print them in her memory, and then went to bed. Her dreams would be marvelous and she’d finally have something to write. But her memory always failed her in the morning. Fog stuck in her brain, blood pounding in her temples, she’d crave for sugar, prepare breakfast, place it on a tray. Her eyes would linger on her notepad has she walk by her desk. She’d head to the couch, watch TV and forget to write.

 

This post is an answer to today’s writing prompt on the Dailypost blog : Shoulda, Woulda, Coulda.

This story is a part of my summer writing challenge : writing a 100 word story everyday, the 17th installment. It is a reference to what Chris Baty wrote in his book No Plot No Problem. 

You can read all the details of my challenge and my reasons for doing it (and not CampNaNoWriMo) here.

I hope you will like today’s story and please do not hesitate to leave a comment.