Oh toi qui pille mon frigo (July 31st)

 

Oh toi qui pille mon frigo
Sans scrupule ni préavis
Sache que rien n’équivaut
Le courroux déchainé d’une fille.

Il n’y aura ni quiproquo
Ni préambule, ni défi.
Si je t’attrape tout de go,
Il est probable que je t’étrille.

Ni pâté au porto,
Ni crème d’écrevisse,
Ne sera rapine assez belle
Pour en valoir la chandelle.

Je me délecte déjà
De ta grande surprise ;
Dans tes yeux l’étincelle
De la crampe rebelle.

De la nausée l’embarras,
De la tourista les indices :
La salle de bain sera
Ton amie la plus fidèle.

Mon ami, prépare la javel.

 

 

Le prompt du jour nous incitait à parler d’un énervement et il tombait à pic. Aujourd’hui, je n’ai pas eu de mal à trouver le thème de mon texte ou la forme : j’étais sur les nerfs et j’avais besoin d’un exutoire.

This post is an answer to today’s writing prompt on the Dailypost blog :  Game of groans.

This story is a part of my summer writing challenge : writing a 100 word story everyday, the 22nd installment.

You can read all the details of my challenge and my reasons for doing it (and not CampNaNoWriMo) here.

I hope you will like today’s story and please do not hesitate to leave a comment.

Une réflexion sur “ Oh toi qui pille mon frigo (July 31st) ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s