Nourrir son inspiration : prendre des exemples concrets et les sortir de leur contexte

Pendant les vacances, je me suis aperçue qu’un petit peu de gymnastique intellectuelle quotidienne me permettait de trouver des idées d’histoires ou de personnages bien plus facilement qu’au cours d’une séance de brainstorming ad hoc.

La méthode que j’ai utilisée est un mélange entre une idée personnelle (sortir des choses de leur contexte) et une technique lue et relue dans de nombreux ouvrages sur l’écriture et l’inspiration, à savoir se demander “Et si”.

Dans les faits, il s’agit de noter les choses, qui sorties de leur contexte, adopteraient un sens totalement différent. Je ne suis pas en train de les imaginer ou de les fabriquer de toutes pièces, je me contente juste d’observer ce qui m’entoure.

Je vous propose deux exemples pour illustrer mon propos.

1er exemple
Le premier est tiré de mon séjour en montagne. Nous avons passé quelques jours dans la station de ski la plus haute d’Europe et le spectacle de la nature n’a pas manqué d’être au rendez-vous. En effet, chaque jour, les nuages recouvraient progressivement la station jusqu’à l’envelopper dans un brouillard si épais qu’on ne voyait plus le bout de ses chaussures. Un matin, je nageais dans la piscine de notre résidence lorsque je me suis aperçue que les nuages entouraient le bâtiment, dont le niveau de la piscine proposait une magnifique vue grâce à ses immenses baies vitrées. Il ne m’en pas fallu plus pour me dire que je nageais dans les nuages.

En voilà une idée : nager dans les nuages. Je vais donc sortir cet élément de son contexte premier.

Utiliser le « Et si » ?

Et si je l’utilisais au sens littéral ? ça pourrait être drôle. Comment feraient les nageurs pour ne pas se rentrer dedans ? Cette natation serait-elle accessible à tous ou réservée à une élite ? (dans cette hypothèse, j’élimine tout de suite les Dieux, solution trop évidente).

Ne pas hésiter à rebondir sur des éléments d’actualité.

Et pour rebondir sur l’actualité, y-aurait-il des compétions de natation dans les nuages ? Il y aurait différentes épreuves en fonction de nature des nuages (100 mètres cumulonimbus, 50 mètres stratus).

Donc, une compétition dans les nuages.

Commencer le travail de storytelling : un personnage qui a un rêve mais…

Notre protagoniste rêve de la remporter, il s’entraine depuis des années, dans toutes les atmosphères de notre globe, dans le cercle polaire, en suivant le Gulf Stream, essayant de se déplacer toujours plus vite que les anticyclones. Le titre est à portée de ses mains. Seulement, voilà, le jour de la compétition, un petit malin se pointe et lui donne tellement de fil à retordre que le titre échappe à notre nageur des cieux.

Le reste est un pur travail de plot.

  • Quelles sont les conséquences pour notre héros ?
  • Comment va-t-il se relever ou pas ?
  • Quelle nouvelle stratégie va-t-il mettre en place pour atteindre son but ?

 

2e exemple
Une conversation téléphonique avec ma mère. Elle prend des nouvelles de sa petite fille unique et préférée qui a reçu une espèce de chariot-crocodile en cadeau à noël dernier.

Le dialogue fut à peu près le suivant :

– Comment va la petite ?
– Elle pète la forme. Elle promène son crocodile dans tout l’appartement.

En voilà une idée : une petite fille qui promène son crocodile. Je vais donc sortir cet élément de son contexte premier.

Utiliser le Et si ?

Et si, effectivement, ma fille promenait un crocodile au milieu du Salon ? Un vrai crocodile de 5 mètres de long. Et si ma fille avait 18 ans et non 18 mois (il faut bien l’avouer, c’est plus pratique pour les dialogues parce que « bilo bilo » « tepa patu », ça ne va emmener le lecteur bien loin).

Ne pas hésiter à rebondir sur des éléments d’actualité

Qu’est-ce qui a amené les crocodiles à se laisser domestiquer de la sorte ? Sont-ils devenus végétariens ? Ont-ils perdu toutes leurs dents ? La biodiversité s’est-elle réduite au point qu’ils n’ont plus de proies carnées à leur disposition. Le réchauffement climatique a-t-il saccagé l’habitat naturel des crocodiles ? les résidus de produits chimiques et pharmaceutiques ont-ils modifié leur organisme ?

Commencer le travail de storytelling : un personnage qui a un rêve mais…

Revenons à notre jeune fille qui promène tranquillement son crocodile. Je l’imagine bien discuter avec lui comme on discute avec son chien. Elle a recueilli Rocco alors qu’il était promis à un magnifique avenir de santiags alors qu’il déteste la country. Elle le sait, il lui a fait comprendre. D’ailleurs, elle est la seule à le comprendre. Elle sait qu’il rêve d’être un animal guide dans une ferme pédagogique mais le pauvre fait de l’asthme. C’est mal barré.

Le reste est un pur travail de plot
Quelles sont pour lui les conséquences d’une vie en appartement ? Quelles sont pour elles les conséquences si elle n’arrive pas à trouver une place d’animal guide pour Rocco ?

Cette méthode est une parmi beaucoup d’autres mais elle a le mérite d’être applicable facilement, rapidement et de pouvoir nous aider à muscler notre créativité au quotidien.

Et vous, quelles sont vos méthodes pour booster votre créativité ?

5 réflexions sur “ Nourrir son inspiration : prendre des exemples concrets et les sortir de leur contexte ”

  1. J’approuve la méthode 🙂 ça m’arrive de temps en temps d’observer une scène et de penser « Et si… ? »… Ça marche souvent du tonnerre, et au pire, c’est amusant de juste imaginer la suite ! ^^

  2. j’adore ce style d’exercice : sortir du contexte quelque chose de « banal ». Je m’en inspire de temps en temps avec « mes mots d’enfants »… tiens, en période pré Haloween, mon petit garçon m’en a sorti une bonne hier… pourquoi ne pas l’utiliser pour faire un petit texte rigolo ? ça y est, mon cerveau est en ébullition… je suis partie… je reviens plus tard ha ha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s