La master class de Bernard Werber : l’art de raconter une histoire

Le 10 mai dernier, Louise et moi avons assisté à la master class de Bernard Werber organisée dans un théâtre du 20e arrondissement.

Le fil conducteur de cet événement était l’art de raconter une histoire.

Bernard Werber a commencé la séance en expliquant sa démarche, celle d’un artisan de l’écriture qui souhaite transmettre une partie de son savoir, de son savoir-faire à la future génération d’auteurs français. Avec une réserve. Celle de ne pas considérer que l’écrivain est celui qui a été touché par le doigt d’une fée à la naissance.

Il nous a expliqué qu’il lui semble très important d’accepter le côté “artisan” de la profession. Pour lui, l’écrivain est celui qui a apprend son métier, travaille régulièrement et qui utilise des outils afin de produire des récits.

Plus un écrivain écrit, plus il s’améliore. Progressivement, l’écriture n’est plus une corvée mais un plaisir, puis un besoin.C’est l’effet marathon. Comme le coureur qui reste immobile, l’écrivain qui n’écrit rien est en manque.

 

Lire la suite La master class de Bernard Werber : l’art de raconter une histoire